Aspects juridiques Quelques mots sur l’adoption Dons d’ovocytes
Questions/Réponses Lexique Adresses utiles

DEMANDER L’AVIS D’UN EXPERT
 

À QUOI SERVENT LES DOSAGES DANS LE SANG DEMANDÉS PAR VOTRE GYNÉCOLOGUE ?

Ils sont indispensables pour établir le diagnostic mais également pour le suivi des traitements. Des prélèvements de sang sont nécessaires à différentes étapes de l'AMP. Le laboratoire dose les hormones secrétées par différentes glandes de votre organisme.
   
  Chez la femme, on dose fréquemment :
  • L'oestradiol pour apprécier la réponse de l'ovaire à une stimulation hormonale prescrite. Si des follicules ovariens se développent, après une injection de FSH par exemple, les cellules folliculaires produisent de l'oestradiol qu'on peut doser dans le sang. Ceci permet d'apprécier le degré de maturité des follicules observés à l'échographie.
  • La progestérone pour savoir si une ovulation s'est produite, soit spontanément, soit en réponse à une stimulation par HCG. Ce sont surtout les cellules du « corps jaune » qui produisent la progestérone. Or, pour que se forme un corps jaune, il faut qu'une ovulation se soit produite. Lors d'une FIV, la ponction des ovocytes est suivie de la formation du corps jaune à la surface de l'ovaire, comme après une ovulation spontanée.
  •   Chez l'homme, on dosera la testostérone pour s'assurer que les quantités d'hormones mâles sécrétées par le tissu testiculaire sont suffisantes.
      Chez les 2 membres du couple on peut être amené à doser aussi les gonadotrophines hypophysaires (FSH et LH) lorsqu'on a des raisons de craindre un mauvais fonctionnement de l'hypophyse, des ovaires ou des testicules.
       
    Certains de ces dosages (ceux d'oestradiol notamment) doivent être répétés plusieurs fois au cours d'un même cycle ; ils permettent de déterminer le moment où il faut déclencher l'ovulation.
    Accueil
    Imprimer
    Haut de page
    Contact
    Mentions légales